BILAN DE COMPÉTENCES

Vous êtes salarié(e), demandeur(euse) d’emploi et vous vous interrogez quant à votre carrière professionnelle ?

  • Le Bilan de Compétences peut vous permettre de :
    Identifier vos aspirations professionnelles : vos valeurs, vos besoins, vos éléments de motivation et votre personnalité,
  • Analyser vos compétences réelles : vos ressources, vos savoirs (savoir-faire et savoir-être), vos acquis professionnels, votre valeur ajoutée ;
  • Définir un projet professionnel réaliste et réalisable et, le cas échéant, un projet de formation.

Une fois le projet professionnel défini, celui-ci doit vous permettre d’améliorer votre niveau de satisfaction au travail, de développer votre employabilité et de sécuriser votre parcours.

Le bilan de compétences se déroule en plusieurs temps. L’accompagnement dans la mise en œuvre du projet comprend notamment l’élaboration de votre plan d’action pour arriver à dérouler les étapes nécessaires à l’accomplissement de votre projet professionnel.

Dans le cadre du plan d’action, il est parfois recommandé de réaliser une période d’immersion professionnelle afin de vous confronter aux situations réelles du métier souhaité et valider ainsi votre projet. Cela peut également comprendre des actions spécifiques à mener pour une recherche d’emploi.

Le bilan de compétences se déroule au fil d’entretiens en face à face à partir d’un travail personnel à effectuer entre chaque séance.

Une alliance avec le coach basée sur la confiance, et un accompagnement bienveillant et sans jugement nous semblent indispensables.

Le bilan est une démarche de prise de conscience de vos qualités, de vos capacités, de vos motivations afin de définir au mieux votre projet professionnel. Notre rôle est de vous accompagner pour vous permettre de générer une pensée évolutive, vous autoriser à exprimer ce que vous êtes ou ce qui vous attire et trouver votre voie.

Bien entendu, nous apporterons des outils, tests (MBTI, DIVA, QIV, IAIP) qui vous aideront à clarifier ce que vous ressentez parfois confusément.

C’est en comprenant votre mode de fonctionnement, en prenant conscience de vos talents, compétences et besoins que vous gagnerez en confiance en vous. La confiance en soi est indispensable pour se mettre en route. Nous passerons alors à l’étape suivante : rationalisation, choix professionnel et mise en mouvement du projet étape par étape.

Ces entretiens professionnels se déroulent en plusieurs étapes :

  1. Bilan personnel : pour une meilleure connaissance de soi. Cette étape permet d’identifier ses aspirations, ses qualités, ses valeurs et ses sources de motivations ;
  2. Bilan professionnel : permet au bénéficiaire d’analyser ses connaissances et compétences professionnelles, d’identifier ses motivations, de déterminer ses possibilités d’évolution ;
  3. Elaboration des projets alternatifs : à partir des étapes précédentes, il s’agit de définir une ou plusieurs pistes concrètes répondant à vos besoins et motivations ;
  4. Validation du projet et confrontation au marché : ensemble, nous recenserons les moyens de favoriser la réalisation d’un projet professionnel ou d’un projet de formation et de prévoir les étapes de mise en œuvre de ce projet.

Vous êtes :

  • Salarié du secteur privé, en contrat à durée indéterminé ou déterminé ;
  • Salarié du secteur public (fonctionnaire, agent non titulaire, etc.) ;
  • Demandeur d’emploi ;
  • Travailleur non salarié 

Vous pouvez alors prétendre au bilan de compétences !

Celui-ci s’adresse à tous les publics et peut être réalisé par toute personne active.

Une attention particulière est portée aux personnes en situation de handicap pour s’assurer de la faisabilité de la prestation ou proposer une solution alternative si besoin.

Niveau d’entrée : sans niveau spécifique

Modalités d’admission / Délai d’accès : Entretien d’accueil préalable au démarrage du bilan (sur rdv, gratuit et sans engagement)

Durant le bilan de compétences, vous êtes accompagné de manière individuelle par un(e) formateur(trice) qui vous sera dédié(e) de la phase de pré-accueil, jusqu’à l’entretien de suivi.

Tous les outils utilisés sont en lien avec un accompagnement à visée professionnelle, de qualité et de bienveillance. 

Le (la) formateur(trice) peut vous proposer les techniques suivantes :

  • Mise en place d’entretiens interactifs ;
  • Utilisation de différents tests spécialisés ;
  • Tests psychologiques et entretiens psychologiques dont les résultats sont restitués et commentés (QIV) ;
  • Grilles d’évaluation et d’autodiagnostic avec utilisation de questionnaires à choix multiples ;
  • Boîte à outils avec les informations sur tous les métiers qui existent, ainsi que ceux qui recrutent sur la métropole lilloise, les formations, les modalités de recrutement, les possibilités de financements…
  • Enquêtes métiers afin de recueillir des informations sur un métier précis auprès de professionnels et de vérifier que vous vous êtes engagé sur la bonne voie ;
  •  Livrets d’étapes remis à l’issue de chaque séance ;
  • Document de synthèse ;
  • Autres outils éventuels en fonction des demandes d’évaluations

La mise à disposition de ressources documentaires : lors du bilan de compétences, vous avez la possibilité d’accéder à des sources d’information variées : fiches métiers, informations sur les organismes de formation et leurs programmes, informations sur la création d’entreprise, informations sur le marché de l’emploi et les techniques de recherche d’emploi.

Un réseau de partenaires à la disposition du bénéficiaire : le centre de formation met à votre disposition son réseau d’interlocuteurs exerçant le ou les métiers qui correspondent à vos aspirations, afin de les interviewer et pouvoir se faire une idée la plus objective possible de l’adéquation, ou non, entre vos acquis, motivations, potentiels, et le métier ciblé. L’objectif est que vous parveniez à une vision concrète du métier ou du poste, racontée par un professionnel qui l’exerce.

Posture du (de la) formateur(trice) :

Le (la) formateur(trice) doit vous amener à développer des compétences en lien avec la méthodologie du bilan de compétences. Cette introspection, complète, professionnelle, est rendue possible par le biais de questionnements, par des outils, des tests, et un bon « leader ».

Il (elle) s’engage à réaliser toutes les phases du bilan de compétences de façon professionnelle, à travailler avec une méthode, des outils, une formation, une connaissance du marché de l’emploi et des acteurs du marché économique, un réseau professionnel pour les investigations métiers.

Il (elle) accepte une supervision de sa pratique professionnelle, un contrôle de suivi de ses prestations et de qualité de ses interventions.

La posture du (de la) formateur(trice) doit permettre de :

  • Établir un espace de travail où règne confidentialité, respect et confiance ;
  • Respecter l’interlocuteur par l’acceptation de son parcours, de ce qu’il échange ou ne veut pas échanger, de ce qui fait ce qu’il est, au moment du travail mené ;
  • Être suffisamment attentif aux propos et attitudes de son interlocuteur pour attraper des signifiés sur lesquels il pourrait être intéressant de travailler ;
  • Proposer des points de réflexion mais ne pas les imposer ;
  • Suggérer des recherches systématiques dès qu’une réflexion ou situation s’y prête ;
  • Générer des conflits cognitifs en relation avec l’objectif à atteindre ;
  • Refuser la notion de conseil ;
  • Refuser toute manipulation ou incitation de choix, mais permettre à l’interlocuteur de choisir en fonction de son parcours, de ses singularités, de ses capacités ou volontés d’investissement dans un projet ;

Le respect de la personne accompagnée dans sa dignité et son authenticité.

Une démarche éthique, respectueuse des lois, des droits et des devoirs.

La recherche du potentiel de fonctionnement optimal pour chaque individu.

L’engagement concernant le respect de consentement, de confidentialité et de neutralité.

La garantie qualité et le respect de nos engagements.

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/droit-a-la-formation-et-orientation-professionnelle/bilan-competences

Le bilan de compétences comprend 3 phases indispensables à sa bonne réalisation :

  1. Une phase préliminaire
  2. Une phase d’investigation
  3. Une phase de conclusions

Le déroulement du bilan de compétences suit les trois phases réglementaires inscrites au Code du travail. La durée de ces différentes phases dépend de la formule de bilan de compétences choisie par le(a) bénéficiaire.

Phase préliminaire (1h) gratuit et sans engagement

  • Analyse de la demande afin d’identifier les besoins et fixer les objectifs personnalisés du bilan.
  • Conception du projet de bilan en adéquation avec les attentes et les motivations du candidat.
  • Détermination du format le plus adapté à la situation et aux besoins.
  • Présentation des différentes étapes, ainsi que des méthodes et techniques mises en œuvre, tests, outils d’intervention et établissement du planning.
  • Confirmation de l’engagement du participant dans sa démarche. Un contrat pédagogique fixant les objectifs personnalisés du bilan est établi conjointement avec le participant. Il aura valeur de référence sur toute la durée du bilan.

Phase d’investigation : Mieux se connaître professionnellement et personnellement  

  • Bilan personnel et professionnel :
  1. Connaissance de soi pour identifier ses aspirations, ressources personnelles, son potentiel / Entretiens de développement des intérêts et valeurs (4h à 6h)
  2. Identification des compétences, aptitudes et qualités professionnelles / Évaluation des connaissances générales (4h à 6h)
  • Analyse métiers / marché et recherches documentaires : (6h)
  1. Exploration des voies professionnelles possibles : exercice projectif à 5 ans en tenant compte des paramètres économiques et personnels
  2. Identification des “possibles”, définition du projet professionnel et du plan d’action à réaliser

Cette phase a pour objectif de permettre au bénéficiaire :

  • Soit de construire son projet professionnel et d’en vérifier la pertinence
  • Soit d’élaborer une ou plusieurs alternatives

Phase de conclusion du Bilan : Elaboration de mon projet professionnel (6h)

  • Remise de la synthèse écrite comprenant les résultats détaillés de la phase d’investigation avec l’ensemble des documents de travail utilisés lors du bilan de compétences.
  • Recensement des facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation d’un projet professionnel et le cas échéant, d’un projet de formation
  • Définition des principales étapes de la mise en œuvre de ce projet.

Un entretien de suivi à 6 mois est programmé à l’issue du bilan.

Le bilan se déroule sur une durée maximale de 24 heures d’entretiens individuels, en face à face, sur une amplitude maximale de 3 mois. La durée du bilan et le rythme des entretiens sont définis en fonction des objectifs du bilan et de votre ou vos problématiques définis lors de l’entretien préalable à la réalisation du bilan.

Les temps de recherches personnelles et ceux consacrés aux enquêtes-métiers ne sont pas inclus dans la durée totale du bilan de compétences.

Le bilan de compétences aboutit à l’élaboration d’un document de synthèse rappelant d’une part :

  • Les circonstances dans lesquelles le bilan de compétences s’est déroulé
  • Les compétences et aptitudes au regard des perspectives d’évolution envisagées
  • Le cas échéant, les éléments constitutifs de votre projet professionnel ou de votre projet de formation ainsi qu’éventuellement les principales étapes prévues pour sa mise en œuvre.

Transmission du document de synthèse

Le document de synthèse ne pourra être communiqué à un tiers (y compris l’employeur) sans votre consentement écrit. La personne ayant connaissance des données du bilan s’engage à ne pas communiquer à des tiers les informations qui auront été portées à sa connaissance. La décision de transmission du document de synthèse à l’employeur appartient au salarié. Ce document de synthèse peut être communiqué, à votre demande, à l’opérateur du conseil en évolution professionnelle mentionné à l’article L. 6111-6 du code du travail.

Le(la) formateur(trice) établit un plan d’action qui matérialise le degré d’atteinte des objectifs.

A l’issue du bilan, après validation du projet et remise de la synthèse écrite, le(la) formateur(trice) vous proposera systématiquement un suivi comprenant à minima un entretien dans les 6 mois qui suivent le bilan afin d’échanger sur la mise en œuvre de son projet.

ProgrESS s’engage à respecter les obligations déontologiques fixées par la réglementation définie ci-dessous :

  1. Respect du consentement du candidat.
  2. Ne pas influencer le candidat lors de l’entretien d’accueil et de présentation de l’organisme de formation.
  3. Etablir une convention tripartite précisant notamment la nature des informations transmises au prescripteur.
  4. Respecter le secret professionnel (les personnes chargées de réaliser et de détenir les bilans de compétences sont soumises aux dispositions des articles 226-13 et 226-14 du code pénal en ce qui concerne les informations qu’elles détiennent).
  5. La nature et la teneur des investigations menées par le prestataire : les informations demandées au candidat doivent présenter un lien direct avec l’objet du bilan de compétences. Le candidat est tenu d’y répondre de bonne foi, dès lors que les questions remplissent les conditions précédemment citées.
  6. Le bilan doit être organisé en 3 phases identifiables (Préliminaire, Investigation et Conclusion).
  7. Notion de propriété du bilan : le candidat est seul destinataire des résultats du document de synthèse. Les résultats totaux ou partiels sont conditionnés à l’autorisation du candidat et sont définis dans la convention tripartite.
  8. L’intégralité des résultats du bilan de compétences doit être restituée au candidat.
  9. Le document de synthèse est établi par le prestataire sous sa seule responsabilité. Il doit être présenté avant sa rédaction finale, au candidat pour d’éventuelles modifications.

Un état d’émargement permettant de justifier la réalisation de l’action est signé par le candidat et le(la) formateur(trice) pour chaque demi-journée de formation.

La formation est ouverte à tout public.

Toutes les situations seront prises en compte dans la limite des compétences et des moyens (humains et matériels) proposés par ProgrESS. La personne sera orientée vers le référent handicap de la structure qui étudiera la faisabilité ou orientera vers un organisme partenaire.

En application du Code du travail, une attestation mentionnant les objectifs, la nature et la durée de l’action et les résultats de l’évaluation des acquis de la formation sera remise au stagiaire à l’issue de la formation.

Après un premier contact téléphonique, nous nous engageons à proposer un premier entretien d’accueil (gratuit et sans engagement) au plus tard, dans les 10 jours suivant le premier contact téléphonique.

La prestation commence au plus tard 10 jours après validation du financement. Nous recevons uniquement sur rdv.

Tarifs :

Notre tarif horaire est de … euros net de taxes

Le nombre d’heures est défini lors de l’entretien d’accueil, en fonction des objectifs du bilan et de la problématique du bénéficiaire.

Un devis détaillé est remis au candidat à la fin de l’entretien.

Coordonnées de l’organisme de formation

Adresse postale : 23 boulevard Constantin Descat 59200 Tourcoing

Responsable Pédagogique : Sylvie HEUNET

Téléphone fixe : 03 59 54 20 83

Téléphone mobile : 07 76 03 10 94

Adresse mail : s.heunet@progr-ess.fr

Sur RDV du Lundi au Vendredi de 9h à 18h

Site : https://miae.eu/

Nos conseillers sont à votre écoute.